Edito de Mars 2012 :

 

Vous allez dire : « Encore un site sur l'écologie chrétienne ! Quel intérêt ? ».

 

• Peut-être celui de manifester que les chrétiens prennent conscience que l'écologie occupe une place importante dans la vie de foi, tant sur le plan spirituel que sur celui de l'éthique, et même, sur le plan de la compréhension même de la foi qui nous anime.

 

• Cette prise de conscience n'est-elle qu'un effet de mode comme on l'entend dire dans les milieux chrétiens habituels ? C'est dans l'ère du temps et après on passera à autre chose. Cela serait vrai s'il on découvrait que la crise écologique que nous traversons n'est en fait pas une réalité ni un problème transitoire. Mais ce n'est pas encore le cas. Ceux qui pensent que l'écologie est un effet de mode ferment les yeux sur une réalité majeure : la crise écologique est le pendant nécessaire de nos choix de sociétés et de mode de vie que la modernité s'est employée à déployer ces derniers siècles et encore plus fortement ces dernière décennies. Cette crise est le signal d'alarme qui nous invite à comprendre que nous sommes proches d'atteindre les limites de capacités de la planète à prendre soin de tous les vivants qu'elle abrite, et en particulier l'être humain en son sein.

 

« En quoi cela concerne le chrétien ? et qu'est-ce que le chrétien peut apporter dans l'édifice de la protection de la nature ? »

 

• Si certains critiquent sans discernement le christianisme d'être responsable de la crise écologique, et s'il est juste de voir que depuis la Réforme du 16ème siècle les préoccupations théologiques et spirituelles se sont recentrées sur la dramatique humaine, il est honnête de reconnaître que la vision religieuse du monde fournit un univers de représentation de la nature qui peut modeler et influencer un comportement vis-à-vis de l'environnement naturel. Alors le chrétien a le devoir de ré-explorer sa tradition millénaire afin de mettre en valeur la portée naturellement et foncièrement bonne de sa théologie, en particulier de sa théologie de la création.

 

• Tel est le sens de notre engagement au sein de l'association Oeko-logia, centre chrétien d'écologie Saint Jean-Baptiste. C'est un groupe de croyants interpelé par les questionnements écologiques de notre temps et soucieux d'établir des passerelles entre foi et écologie, ou en tout cas de redécouvrir l'existence de ces passerelles. Comme tout chrétien nous sommes aussi soucieux de témoigner de cette richesse de notre tradition, et nous ne pouvons garder pour nous cette bonne nouvelle qui a manifestement un intérêt dans une perspective éthique face aux problèmes de la crise écologique.

 

C'est pourquoi nous souhaitons organiser dans la Drôme des temps de rencontre sous la forme de célébrations ou de temps de réflexion et de formation afin de donner accès à toute personne intéressée par les liens entre écologie et foi, ou spiritualité, cette tradition porteuse de la sagesse séculaire des Ecritures et de la réflexion théologique de toute l'histoire du christianisme. Nous voulons donc remplir un service d'église et un service utile à la société du fait de la sensibilisation spécifique que nous apportons sur les liens entre spiritualité et écologie.

 

Fabien Revol,

Président de l'Association Oeko-Logia