Chronique FabienR. 28-sep-2020

Partager

Chronique d’Écologie intégrale tous les lundis sur Radio Espérance.

Acronyme LS : Laudato Si’

Chronique d’Ecologie intégrale du lundi 28 septembre 2020 sur Radio Espérance.

(https://radio-esperance.fr/antenne-principale/chronique-decologie-integrale/)

L’actualité de l’EI, est riche en cette saison de la création. Depuis deux semaines est maintenant disponible un petit livre publié par le Saint Siege et qui se présente comme un manuel d’application de LS pour la mise en Œuvre de l’EI. Son titre : en chemin pour la sauvegarde de la maison commune 5 ans après Laudato si’. Ses auteurs sont les membres du Groupe De Travail Interdicastériel Du Saint-Siège Sur L’écologie Intégrale. Il a été première publié en italien le 31 mai 2020 jour de Pentecôte pour l’anniversaire de l’encyclique. Il a fallu attendre 4 mois pour avoir le français… Cet ouvrage, écrit simplement, de manière très didactique et avec des images a pour but de fournir les communautés, comme les paroisses d’un outil d’orientations pratique pour la conversion à l’EI et sa mise en œuvre.

Malgré sa date de parution, il ne s’agit pas d’un ouvrage de construction du monde d’après la COVID 19 : Je cite l’introduction : « Ce document a été élaboré principalement avant la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 et ne contient donc pas matière à réflexion ni propositions opérationnelles directement liées aux nouvelles urgences. » Cela dit l’enseignement qui s’y trouve et les indications peuvent aider car je cite : « À la lumière de la doctrine sociale de l’Église, et en particulier de Laudato si’, diverses propositions opérationnelles seront présentées dans les pages qui suivent, dans le but d’inspirer l’action des institutions. »

Ce livre est donc un outil de travail en vue de l’action et se trouve construit comme tel. Ce n’est pas un livre théorique ou spéculatif à la Revol par exemple… Ces propositions opérationnelles sont divisées en deux parties : la première concernant la conversion spirituelle et l’éducation ; la seconde concernant la mise en œuvre du développement humain intégral en vue de l’écologie intégrale. Douze domaines ont été identifiés pour chaque partie, chacun développé selon le même découpage : après une citation de Laudato si’ sur le sujet du chapitre, on trouvera une introduction et une contextualisation de ce sujet avec d’autres citations pontificales ou de conférences d’évêques. Le deuxième moment est la proposition d’une liste de références des documents pontificaux les plus pertinents ; ensuite, quelques bonnes pratiques et expériences existantes sont mentionnées pour donner des exemples concrets. Cela finit avec des propositions de quelques pistes d’action.

La première partie traitant donc de l’éducation et la conversion écologique est divisé en 12 thèmes :

1. Écologie intégrale et conversion spirituelle ; 2. La vie humaine ; 3 La famille et les jeunes pour la défense de la maison commune ; 4. École maternelle et primaire 5. École secondaire 6. Université 7. Éducation permanente ; 8. Éducation informelle et culture de la rencontre ; 9. Catéchèse ; 10. Dialogue œcuménique ; 11. Dialogue interreligieux ; 12. Communication.

La deuxième partie, consacrée à l’Ecologie intégrale et au développement humain intégral est elle-même divisée en 12 parties : 1. Alimentation ; 2. Eau ; 3. Énergie 4. Écosystèmes, déforestation, désertification, utilisation de la terre ; 5. Mers et océans ; 6. Économie circulaire 7. Travail ; 8. Finance ; 9. Urbanisation ; 10. Institutions, justice et administration publique ; 11. Santé ; 12. Climat : défis, responsabilités, opportunités.

Je reprends ici les propos de l’archevêque de Marseille qui au cours de son rassemblement diocésain sur l’EI du 22 septembre a demandé à son diocèse de s’approprier cet ouvrage pour qu’il serve d’outil de travail à tous les groupes et toutes les communautés. Alors non pas pour être forcément mis en application de la première à la dernière page, les évêques sont parfois lucides, mais en prenant une proposition et de la suivre ; peut-être deux en fonction des capacités de la communauté. Mgr Haveline a aussi déclaré quelque chose d’important : cette mise en œuvre de l’EI doit se vivre en Eglise dans un esprit communautaire afin d’être cohérent avec celui de l’EI et ne pas se réfugier dans des actions individuelles coupées de celles des autres selon les préférences. Bonne lecture.